Le désir d’autrui ou l’effet miroir

Le “mimétisme” que les psys appellent “effet miroir”

Le peuple siffle, hurle, vocifère, on lui dit : “tu t’es trop facilement habitué à 60 ans de paix…”

La paix ne serait donc pas un état normal, durable ?

On nous dit “grâce à l’Europe il n’y aura plus jamais de guerre”… on ne se bat plus contre nos voisins, nos semblables, on se bat pour protéger ce qui nous reste de culture judéo-chrétiene (c’est la nôtre, hein ?) qu’on a transformé en culture laïque. Up to them !

Envie de revenir à René Girard (de l’Académie française) et le “mimétisme” que les psys appellent “effet miroir”

L’homme désire toujours selon le désir d’autrui. Désir de l’autre (métaphysique) On cherche à s’identifier. “Car tout désir est une imitation (mimesis) du désir de l’autre”.

Nous ne cessons de nous imiter. Les enfants se tiennent debout pour imiter les adultes, ils parlent en imitant le phrasé, l’accent de leurs parents, on ne parle pas en Provence comme chez les Ch’tis, et de plus en plus de “djeunes” parlent “banlieue” parce que c’est mode. Même l’écriture est une copie de lettres écrites au tableau ou sur les livres. Chaque apprentissage relève de l’imitation jusqu’au moment où, cet apprentissage maîtrisé, les modèles peuvent disparaître (dans le meilleur des cas). Ça ne concerne pas que les individus, mais aussi les sociétés.

Réfléchir là-dessus… ne pas aller plus loin, sans risquer l’accusation… juste un petit exemple : celui du voile… et celui des actes de terrorisme qui risquent de se répéter par haine, pour aller au paradis, pour plaire à Mahomet…mais aussi par mimétisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.