Islamisation d’un pays (suite)

Un pays islamisé perd sa culture

En Malaisie, j’ai toujours eu de nombreux contacts et discussions avec professeurs, photographes, journalistes, femmes d’affaires, étudiants, chauffeurs de taxi, employés. En majorité Chinois. Avec les Malais musulmans aussi, mais en évitant le problème de la religion.

J’ai un merveilleux ami – Chet –  à qui je suis allée rendre visite à Kotah Bahru dans le nord-est du pays, non loin de la frontière thaïlandaise. Il me parle de la vie de tous les jours dans sa province (Kelantan) dirigée par un parti islamiste, le PAS, lequel est plus obsédé par l’application de la chariah (amputation en cas de vols, punition si les femmes ne sont pas habillées selon le code islamique) que du bien-être de tous les citoyens. Une mosquée est quasiment installée tous les 300 mètres. Chacun doit pouvoir entendre les 5 appels à la prière (celui de 4 H30 du matin, fait de lamentations nasillardes est particulièrement insupportable) Le vendredi tous les commerces sont fermés. Je me suis retrouvée à Kotah Bahru sans un seul restaurant ouvert. « Mais, ici tout le monde s’épie, alors même si certains ont envie de faire commerce, ils ne le font pas de peur des dénonciations. La religion est surtout apparence. Il faut donc faire semblant. »

Un autre ami Chinois chrétien – Tiah – me parle des violences contre ceux qui sont considérés comme « ennemis de l’islam » : les autres religions : chrétiennes, catholiques, hindouistes. Les violences envers elles sont acceptables, tolérées, et même le meurtre dans certains cas… et le gouvernement ne bronche pas. Et pour un non musulman, prononcer le nom d’Allah est un sacrilège.

L’islamisation a altéré la culture et l’identité malaise en bannissant tout ce qui constituait son patrimoine, d’origine hindouiste : le « wayang kulit » (Théâtre d’ombres), le « mak yonk » (théâtre chanté). En fait dans la province de Kelantan au nord-est du pays, sont interdites toutes fêtes, célébrations et coutumes antérieures à l’arrivée de l’islam. Animistes ou Hindouistes.

Toutes les femmes, depuis leur plus jeune âge sont voilées. Avec – à ma grande surprise –  un maquillage qui n’est pas encore interdit. Jusqu’à quand ?

Vous voulez ça pour vos filles ou petites filles ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.