Un dimanche dans le parc de Wakayama

Des enfants en liberté

Lorsque je voyage, j’absorbe tout : les sons, les couleurs, les images, les regards d’enfants….

Wakayama… ville de départ de mon dernier séjour au Japon, et ville de mes premiers pas à l’arrivée de ce second voyage.  Pour renouer avec une histoire commencée quelques mois plus tôt.

A Wakayama je plonge dans la vraie vie : jeux d’enfants, promenades familiales. Pas de tourisme de masse à l’exception de quelques égarés comme moi.

Sous l’œil vigilant des parents, les petits Japonais s’éclatent sur vélo, toboggan, les plus intrépides s’attaquent vaillamment au rocher. Rien ne semble les effrayer. Tandis que les plus petits dorment sur l’épaule de leur père

L’enfant est plus précieux qu’un bijou au Japon si l’on se réfère au « Waka », genre de poésie japonaise ancienne sur la nature, l’amour, les voyages…

« Combien précieux est l’enfant.

« Plus recherché que les pierres précieuses.

« Il surpasse infiniment la valeur de l’argent, de l’or, des bijoux 

des enfants en liberté

 

parc de Wakayama

3 Replies to “Un dimanche dans le parc de Wakayama”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *