« Laïque », une des pires injures pour une femme en Malaisie

Voile Malais versus voile Français

 

En Malaisie, pays musulman, l’islam est plutôt répressif : Il est interdit de changer de religion sous peine de graves châtiments par exemple. En revanche les autres religions présentes mais très minoritaires – catholiques, chrétiennes ou hindouistes – doivent absolument changer de religion et adopter l’islam du futur conjoint en cas de mariage.  Mahatir, fameux premier ministre de 1981 à 2003 avait, en 2002, défini la Malaisie comme « état fondamentaliste et non état islamique modéré ».

Jusqu’au début 19è la Malaisie n’existait pas en tant que telle, elle faisait partie du même monde que l’archipel Indonésien, donc hindouiste bouddhiste. La diffusion de l’islam se fera par l’intermédiaire des marchands arabes. Jusqu’au XIVe siècle, les musulmans ne représentaient que 10 % de la population malaise, aujourd’hui, l’islam est religion d’état et certains mots et expressions (le nom d’allah par exemple) sont interdits aux non musulmans. En 2013 la Cour d’Appel Malaysienne a validé cette interdiction.

Jusqu’à la fin des années 70, beaucoup de musulmans Malais vivaient un islam libéral, (En Indonésie on appelait ça la religion de Java !) aujourd’hui, c’est un islam rigoureux, avec charia dans certaines provinces (Kelantan par ex. sur la côté-est)

Je peux attester de ce fait par un exemple personnel. J’ai vécu dans l’intimité d’un ministre Malais En 1976, Tun Musa Hitam était alors Primary Inudsry Minister, la vie chez lui n’était pas très différente de celle de l’occident. Je ne l’ai jamais vu prier. Puis à nouveau chez lui en 1979, il est alors ministre de l’éducation. Entre temps, le changement a opéré. Il s’est fait construire une petite salle de prière dans sa villa. Je suis témoin de dîners avec des personnalités, dîners interrompus pour la prière à l’heure musulmane.

Dans ce climat et sous le feu de mes questions, comment les femmes ne répondraient-elles pas que « c’est super et sécurisant de porter le voile. Nous le faisons de notre plein gré » ! Même si elles ont détourné cette obligation du voile pour faire de ce dernier un objet à la mode avec ses boutiques partout et même sur le net.

En fait on ne leur a pas vraiment demandé leur avis, mais elles ne l’avoueront jamais, et je suis même persuadée que la majorité, d’entre elles, en répondant à mes questions, sont sincères.  Une interviewée m’a confiée : « Celles qui ne portent pas le tudung sont des « lollipops » (entendez par là : putes !!). Comment ne pas imaginer qu’en me parlant ainsi elle ne fait que répéter des paroles d’hommes.

Femme voilée dans un des plus chics malls de la capitale, Kuala Lmmpur

Et une autre : « Ne pas porter le voile est très mal vu de la communauté musulmane. On risque d’être traitée de « secular » (donc, de laïque) »  Et ça, en Malaisie, c’est un mot grossier, la pire des injures.

A suivre

2 Replies to “« Laïque », une des pires injures pour une femme en Malaisie”

  1. C’est malheureusement un scénario plus que probable, il faut … Que faut-il faire d’ailleurs ? Taper du point sur la tablecet sévir très sévèrement une fois, quite à passer pour un dictateur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.