Voyage sous le signe des tremblements (gumpa di Indonesia)

ou la transposition d’un conte d’Andersen en Indonésie

Dès ma première nuit à mon arrivée à Jakarta fin juin, je sens la terre trembler. Oh pas de vraies secousses ! mais des vibrations, des mouvements ondulatoires sporadiques. J’ai l’impression de dormir sur le dos d’une tortue géante.

Plus que toute autre personne rencontrée ou croisée en Indonésie, je suis sensible aux mouvements de la terre, et dans un bel éclat de rire, je me sens d’un coup, personnage d’un conte d’Andersen. Vous connaissez l’histoire de la princesse au petit pois ? (Non pas un petit pois dans la tête ! un petit pois sous le lit).

Voici l’histoire : Un prince est à la recherche d’une princesse digne de devenir son épouse. Il la souhaite donc parée de toutes les qualités d’une vraie princesse.   Aucune de celles qu’on lui présente ne trouve grâce à ses yeux.  Une nuit, une jeune fille se présente au château, dégoulinante de pluie. La reine l’accueille et la fait dormir sur une pile de 20 matelas et 20 édredons de plume sous lesquels elle a placé un petit pois.  La suite vous la connaissez ? Au petit matin, la jeune-fille se plaint d’avoir mal dormi et d’être toute endolorie. Une vraie princesse !

Dès cette première nuit à Jakarta donc, troublée par les vibrations de la terre, je descends à la réception de mon hôtel en empruntant l’ascenseur, qui descend par à coups. Je le partage avec un couple d’Arabie Saoudite, qui lui aussi a ressenti les vibrations et s’apprête à quitter le modeste hôtel (petite chambre, je ne peux ouvrir ma valise), pour un palace pus costaud !!

Durant presque toute la nuit, j’échange avec un Indonésien de Java-Est, venu à Jakarta pour un congrès. Notre conversation – passionnante – me fait oublier les frissons de la terre.

Deux nuits plus tard, je suis à Bandung, ville historique et refuge de fraîcheur en montagne, pour des millions d’habitants de la capitale qui y viennent chaque week-end.   Mêmes mouvements au milieu de la nuit. Deux heures du matin, je descends du 9ème étage vers la réception? avec ma pochette autour du cou (passeport, carte bleue, billet d’avion). Un responsable de la sécurité m’accueille et croit me rassurer en consultant sur son ordinateur / “Gempa bumi Indonesia” (séismes indonésiens). Il veut me prouver qu’il n’y a pas de tremblement de terre. Mais une fois sur le site, je me rends compte qu’il y a des séismes en permanence en Indonésie, pratiquement chaque jour. Entre les îles Mentawaï et la Papouasie Nouvelle Guinée . Des tremblements presque inoffensifs : 2.1 – 3.2 – 2.7 sur l’échelle de Richter, mais moi, je les ressens !

Finalement, le responsable de la sécurité me propose une chambre au 5ème étage au lieu du 9ème où, me dit-il je serai moins sensible aux mouvement de la terre !   Pour ménager ma sensibilité de princesse !!

Pour le prince charmant, ce sera dans une autre vie !

Mais prudente, j’ai déjà choisi ma robe de mariée…. indonésienne !

 

 

 

 

 

 

 

 

2 Replies to “Voyage sous le signe des tremblements (gumpa di Indonesia)”

    1. Ahahah merci Annick…. je fais souvent des associations… rigolotes;. J’avais un souvenir exact de ce conte d’Andersen, et le rapprochement est venu immédiatement. Merci à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.