Islam et tourisme à Lombok, l’île des mille mosquées

 L’islam est-il compatible avec le tourisme ou vice versa ?

Question cruciale à l’heure où l’île est frappée au cœur par une série de tremblements de terre, île qui vit en grande partie du tourisme et qui va devoir surmonter ses peurs afin de reconstruire des centaines de milliers de maisons complètement détruites ou partiellement détruites… ce qui revient au même puisqu’elles ne sont plus habitables du fait du danger possible d’effondrement.

J’apprends que le gouverneur de Lombok a demandé à Jakarta de débloquer des fonds à hauteur de :-

  • 50 millions de roupies (3500 euros) par maison effondrée-
  • 25 millions de roupies (1750 euros) par maison partiellement effondrée-
  • 10 millions de roupies (700 euros) pour chaque maison peu endommagée.-
  • Enfin 15 millions (1050 euros) seront attribués aux familles de chaque victime décédée….En supposant que cela se concrétise, ça va prendre beaucoup de temps. Parce que la terre bouge toujours. Parce qu’il faudra évaluer dégâts. Et évaluations faites par qui ? Sachant que pour reconstruire une modeste maison (je me suis renseignée), il faut environ :
  • 200 millions de roupies, soit 14 000 euros. ON est loin du compte !
  • Alors qui va mettre la différence ? Les locaux ne pourront sûrement pas emprunter aux banques puisque la majeure partie d’entre eux a perdu son travail lié au tourisme (chauffeurs, guides, porteurs, restauration, métiers de l’hôtellerie).
  • Des aides personnelles, en provenance de Java, arrivent parait-il ainsi que de la part d’associations étrangères occidentales.Quid de l’Arabie Saoudite dont l’empreinte ici est très forte ? Elle va sûrement mettre la main à la pâte. MAIS avec quelle contrepartie ?
  • Avant l’intervention des pays arabes, les femmes Sasak de Lombok ne portaient pas le voile… celui que l’on voit aujourd’hui ; sous-voile et voile (anak tudung et tudung) mais une sorte de mantille blanche en fin coton et broderies comme ces femmes rencontrée sur un marché de village dans les environs de Mataram.
  • L’Arabie Saoudite a participé à la construction des mille mosquées, sans doute pour faire un pied de nez à l’île voisine, Bali, “l’île aimée des dieux hindous”.
  • L’Arabie Saoudite est dérangée par le tourisme à Lombok. Suffit de lire les déclarations de l’imam Samudera qui a justifié les massacres de touristes étrangers à Bali : « Pas un seul touriste occidental ne vient sans avoir au minimum la mission de détruire la morale et la personnalité des musulmans indonésiens » (« The roots of terrorism in Indonesia : from Darul Islam to Jema’ah Islamiyah » – Cornell University Press, 2013)**
  • C’est vrai que les touristes se baignent en maillots de bains et qu’ils boivent de la bière !!      En revanche, après petite enquête de ma part, j’apprends de source sûre, et pour cause, que les Saoudiens qui viennent à Lombok ont recours aux chauffeurs pour leur trouver des filles qu’ils prétendent aimer « like bananas » (texto). Car « ils aiment faire « eijik eijik » (fucker) me dit mon chauffeur.   Alors que certains hôtels refusent catégoriquement d’accueillir des Saoudiens, because…. « ils puent » !! paroles locales texto.Bref, si l’Arabie Saoudite participe à la reconstruction de l’île il y aura des contreparties, il existe déjà des hôtels « halal » ! Ces contreparties ne vont-elles pas aller à l’encontre des intentions du gouvernement de Jakarta qui veut faire de l’Indonésie un pays de tourisme (à suivre dans une prochaine chronique)
  • **Quand les islamistes prêtent aux occidentaux leurs propres et malveillantes intentions.
  • sur un marché Sasak. Femme traditionnelle Sasak

 

4 Replies to “Islam et tourisme à Lombok, l’île des mille mosquées”

  1. L’Arabie Saoudite et son Wahabisme est un poison distillé depuis 3 décennies… C’est un désastre culturel… Il faudait interdire tout financement de l’extérieur. Le gouvernement prône l’Islam Nusantara, mais sans contrôles des financements cela revient à pisser en l’air!

    1. Merci Christian; j’ai vu la Malaisie changer encore plus radicalement que l’Indonésie…. Elle est malheureusement en train de rattraper la Malaisie qu’elle semble copier. Qu’il était beau le temps où les femmes étaient en kebaya et sarong….

  2. je lis dans la presse que l’Inde aurait refusé l’aide financière du Qatar et des Emirats, suite aux inondations du Kerala. Un exemple à suivre sans doute. Merci pour vos articles, toujours pertinents, et vos photos, admirables.

    1. Merci Pierre…. quel déchirement, accepter l’aide et en subir les conséquences, ou ne pas recevoir d’aide.. Jusqu’à présent je n’ai pas encore entendu parler d’aide, mais il est évident que l’Arabie Saoudite va en profiter pour marquer un peu plus son territoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.