l’Islam, religion de confort

L’Islam répond à tout (première approche)

Mes voyages, , où qu’ils soient, sont toujours des champs d’exploration , d’investigation pour tenter de comprendre cultures, moeurs, religions autres que les miennes.

Le Maroc, un pays arabe ? non pas vraiment, c’est d’abord une terre Berbère conquise par les arabes après l’avènement de l’Islam. Il y a aujourd’hui des Berbères musulmans  comme les Chleuh, des Berbères convertis à l’Islam, des berbères juifs Amazighs et des sous-groupes berbères, comme les Rifains de Chefchaouen par exemple, musulmans ou pas. Les Berbères convertis portent des noms musulmans, pas les autres.

Pour moi, voyager c’est parler, échanger, interroger et attraper la beauté offerte ou volée parfois, avec mon oeil-caméra, c’et pourquoi vous ne verrez jamais tout à fait ce que je vois (mes photos). Chaque photo est un échange entre  un paysage et moi, entre une personne et moi. Donc, unique.

Pour mieux comprendre je me fais bavarde inconditionnelle – celle qui parle pour faire parler – ou discrète, attentive et silencieuse, celle qui écoute.

Donc l’Islam en terre Berbère…Islam de plus en plus renforcé par l’enseignement des imams venus d’ailleurs, d’Iran ou d’Arabie Saoudite, mais surtout envahissement des écrans par des chaines islamistes saoudiennes qui martèlent un islam soit-disant pur !

Mes échanges se font toujours avec les hommes. Les Berbères du sud et surtout les chameliers  parlent le berbère, l’arabe, le français, l’anglais et très bien l’espagnol. Les femmes, elles, ne parlent que leur dialecte et sont très rarement en contact avec les étrangers.

Berbère à Merzouga

Mon point de vue sur l’islam au Maroc est simple : c’est une religion de confort qui répond à toutes les questions que les gens ne se posent plus, n’ont plus besoin de se poser, puisque c’est Allah qui veille à tout et dirige tout.

Sur la route vers le désert je m’interroge sur les centaines de grottes qui trouent les montagnes de l’Atlas : est-ce le vent ou une mer ancienne qui auraient formé ces étranges cavités ?  Non me répond mon guide, c’est Allah, créateur de tout.  Plus tard j’émets le voeu de pouvoir aller à la rencontre de caravanes dans le désert : Inchallah me répond toujours mon chauffeur. Si Dieu le veut.

Et ainsi tout le long du chemin. Tout, absolument tout est entre les mains d’Allah.

Et moi, un peu perverse : ”  si je veux voir un chamelier et sa caravane, ce n’est pas Allah qui va me l’offrir, ne serait-ce pas plutôt mon argent que je vais proposer à un chamelier  ?

 

 

 

2 Replies to “l’Islam, religion de confort”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.