Le Maroc en anecdotes : les progrès de l’islam

Du guide-nounou au guide qui refuse la main de la femme

Notre vie est faite de multitudes d’anecdotes. Elles disent aussi  beaucoup sur la réalité d’un pays.

En voyage, je  note et mémorise ces petits faits apparemment anodins, qui prennent sens lorsqu’on les additionne, lorsqu’on les raconte en continu,  ces petites histoires deviennent alors la trame de la vie et de Histoire (avec un grand H)

Je suis allée 3 fois au Maroc de façon consécutive en 3 mois (plus facile et plus rapide que d’aller à Périgueux en train pour lequel il y a un changement à Limoges ou à Bordeaux) !

Lors de mon second voyage et pour des raisons personnelles, pas forcément avouables (nul n’est parfait), car j’ai l’habitude depuis l’enfance de voyager seule, j’ai pris guide et chauffeur pour aller jusqu’au désert. Un guide charmant qui faisait 5 fois  sa prière par jour avec le chauffeur. Ils sortaient leur petit tapis de prière et cul à l’air, faisaient leurs incantations (je ne peux m’en empêcher et je ne suis pas désolée.)

J’étais très mal moralement alors et avais beaucoup de mal à manger. Tout m’était pénible : leur gentillesse à tous les deux, leur envie de me faire rire, leur goût de me redonner du pep’s.

Le guide était si charmant (le chauffeur mangeait toujours à part, jamais avec nous), et si désespéré de me voir repousser systématiquement tous les plats, pourtant délicieux de la cuisine marocaine, qu’il s’était entrepris de me nourrir à la cuillère et en me forçant, comme on le fait avec les enfants. Difficile de repousser cette gentillesse-là. Et peu à peu le goût de manger est revenu.

Après une semaine passée ensemble, après échanges de confidences très personnelles du guide (qui avait été marié à une Américaine/Suisse intello convertie par complaisance à l’Islam et par amour pour son beau chamelier de l’époque, et aujourd’hui divorcée car elle voulait l’amener au US et lui ne le souhaitait pas), après une semaine très agréable et respectueuse de la part du chauffeur et du guide, ils me ramènent à mon hôtel à Marrakech. Et on se quitte après fortes embrassades, « hugs » à l’américaine, tapes dans le dos…..

3 semaines plus tard, je passe une nuit à l’Auberge du Petit Prince à Merzouga pour le compte duquel mon ex guide travaille. Je suis heureuse de lui faire un coucou. Il vient à ma rencontre lorsque je sors de la voiture qui me ramène du désert et m’avance, bras ouverts vers lui, pour le saluer chaleureusement. Il fait un bond en arrière et me dit « pas ça ». Je rétropédale… Il m’en veut peut-être de ne pas l’avoir choisi comme guide et de voyager en solo. Je passe une nuit à l’auberge, je fais une superbe balade à dos de dromadaire organisée par l’auberge, avec un couple d’Irlandais voyageant en camping-car (faut dire qu’ils avaient amené une provision sérieuse d’alcool avec eux) et le lendemain je vais saluer mon ancien guide. Là je me contente d’avancer la main au lieu d’ouvrir les bras. Il la refuse. J’éclate de rire. Je me moque. Il s’explique « Tu comprends je veux être un bon musulman, je veux aller au paradis ». J’insiste « ah non, pas toi ! on a bien ri sur la route ensemble la dernière fois, souviens toi tu me donnais à manger » « Oui mais je veux gagner le paradis ». Merde !! j’hésite entre être furieuse et me moquer de lui, je me moque de lui.

Autour de nous, deux autres chauffeurs. Ils viennent vers nous et tancent mon ex guide. « Enfin être un bon musulman c’est respecter l’autre. Prends la main de cette femme ». Le guide se rétracte, alors les deux autres types lui forcent la main et l’obligent à prendre la mienne… Il est pris au piège.

Il s’est passé exactement 3 semaines entre les deux voyages entre les deux anecdotes, celle du guide baby-sitter et celle du guide qui refuse la main de la femme… 3 semaines !!

J’ai rarement vu endoctrinement se passer aussi rapidement.

Une anecdote qui en dit long sur l’influence des islamistes dans le sud du Maroc.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.